MOLPHEY 

et la croix de MOLPHEY

Population :  139 habitants

Superficie : 757 hectares

Altitude : 483 mètres

Histoire : Dépendance de la seigneurie de la Roche en Brenil

Vestiges préhistoriques et antiques

Origine du nom : (d'après G. TAVERDET -  Noms de lieux de Bourgogne- ed. Bonneton - 1994)

Le hêtre : le français "hêtre" d'origine germanique, est à peu près inconnu en Bourgogne ; c'est le latin fagus qui apparaît partout. Molphey pourrait être une mala fagea, "petite hêtraie"

 

 Le début du voyage

 le long de la Nationale 6, les anciens restaurants, à droite,  les parkings maintenant déserts...

 

quelques années plus tôt..

Sortie de La croix de Molphey

Photo prise dans la direction de la Nationale 6

 

 

 

Entrée de Molphey avec le passage à niveau.

A Molphey, les trains passent encore, alors que le tram à disparut à Couternon, remplacé par des  autobus.

 Sortie de Molphey

 paysage typique du Morvan, 

 avec de nombreuses  plantations de sapins.

 

 

Extrait du Dictionnaire des communes d'Emile T.:

Molphey, sur l'Argentalai, fut vendu par les chanoines de Saulieu et d'Avallon, pour payer la rançon de François 1er

Ecart : hameau Costapre. Maison de la Croix. 

308 habitants.

Molphey est situé dans le :

Parc naturel régional du Morvan
Maison du Parc - 58230 Saint Brisson - France

Tél. 03 86 78 79 00 - Fax 03 86 78 74 22
E-mail : contact@parcdumorvan.org

 

 

 

Le Diable est un incontournable de l'imaginaire morvandiau, toujours à la recherche d'âmes et de corps pour alimenter son terrible brasier, il se rencontre au détours d'un bois ou vient lui-même frapper à votre porte sous une forme ou sous une autre ; sa sagacité n'a d'égale que sa malfaisance. Parfois déguisé en un gros mouton noir qu'on appelle Leutin, il dirige toute une armée de Pacolets et de Gobins, petits esprits des étables, de Queulars, feux follets représentant les âmes des enfants morts sans baptême, de Flûteux ces joueurs de musette morvandelle qui parcouraient les bois, ou de Loups vérou, les loups-garous locaux. D'ailleurs en Morvan on ne l'appelle pas par son nom de peur de le voir y répondre sur le champ, aussi le nomme-t-on "Peut" c'est-à-dire "la Chose" ou "l'Autre".
Au cœur du lugubre bois des Battèes près de Molphey, une croix marque l'endroit où fut retrouvé mort un inconnu en 1909. On raconte que ce voyageur solitaire, surpris par la nuit à une croisée de sentiers, rencontra le Peut qui le foudroya et lui prit son âme.

 

Village Précédent

Village suivant

t Retour carte