UNCEY le FRANC

Siège d'un établissement de Templiers, puis de chevaliers de Malte dépendant de la commanderie de Bure-les-Templiers.

Population :  56 habitants

Superficie : 952 hectares

Altitude : 400 mètres

Fête communale :

Fête patronale :  11 novembre

19ème

 

 

Kilomètre 35, vue sur Uncey le Franc,

au loin, la RD 5

le paysage est vallonné.

 

 

Extrait du Dictionnaire des communes d'Emile T.:

Uncey-le-Franc, sur un ruisseau. Dép. moulin. La Métairie carrée. Fermes du Val-d'Eté. 273 habitants.

PRÉSENCE TEMPLIÈRE EN CÔTE D'OR.
Au pays du charolais et des verts pâturages, les Templiers exercèrent une discrète, mais néanmoins efficace, présence.

A droite, photo d'une pierre incluse dans un mur d'une maison d'UNCEY, on peut remarquer à gauche à l'intérieur des 4 cercles la croix des Templiers et à droite 2 traits symbolisant  une épée.

On ne présente plus le paysage de l’Auxois, ses moutonnements de collines, ses bocages et ses blancs charolais. Ici comme dans une grande partie de l’actuelle Côte D'or, les Templiers se virent céder nombre de biens qui permirent d’asseoir leur puissance foncière.

Parmi leurs principales implantations, deux commanderies autour de la vallée de la Brenne.
D’abord, la commanderie d’Uncey-le-Franc, village niché au cœur de la « montagne ». Cette possession est attestée par la déclaration faite par Jean de Bure, en 1311, lors du procès de l’Ordre : le personnage confirma avoir reçu une maison, devenue commanderie, du diocèse d’Autun. Cet établissement d’Uncey-le-Franc fut cédé aux chevaliers de Malte après la dissolution. De plus, les Templiers possédaient une petite commanderie à Avosnes, bourg perché au-dessus de l’Ozerain.

Ces deux établissements dépendaient étroitement de… Bure-les-Templiers, distante d’au moins cinquante kilomètres, à vol d’oiseau. Plus au nord, à Bussy-le-Grand, les Templiers reçurent du seigneur local quelques rentes en grain, des terres et la léproserie de la paroisse. Dans le même périmètre, les chroniques soulignent l’appartenance des seigneuries de Vitteaux et de Sombernon (1) aux Templiers…

Plus au sud, au-delà de Pouilly-en-Auxois, les moines-soldats du Temple possédaient des biens à Thoisy-le-Désert et à Chatellenot. Sur la première commune, s’élève encore un manoir du XVIe siècle dit « des Templiers ». Il aurait été édifié sur les ruines de l’ancienne maison du Temple dont les responsables auraient acquis de Guillaume de Thoisy une partie du village en 1279.

Près de Saint-Thibaut, le bourg de Normier aurait été une dépendance de la commanderie de Thoisy.
Les Templiers auraient aussi possédé des terres sur le finage du bourg de Semarey, près de Commarin : en 1302, un échange de terres aurait été opéré entre le duc Robert et le Temple de la Madeleine de Dijon.
Non loin de là, à Vandenesse, une charte de 1237 indique la présence des Templiers : les hommes du Temple remettent à Jean, seigneur de Châteauneuf, l’aumône « faite par Joseph, aïeul dudit Jean » …

(1)
A Sombernon les Templiers avaient acquis un petit établissement que le seigneur du cru, Varnier, dotait d’une terre en 1234.

Par Julien FRIZOT

    

Uncey le Franc est un lieu où le Prunier Sainte Catherine est planté. Avec ses fruits, il est possible de faire des Pruneaux de Vitteaux.

La particularité de la prune SAINTE CATHERINE est d'être JAUNE, un peu la couleur de la mirabelle, et pouvant atteindre la taille d'un petit oeuf.

 

Pour en savoir plus, cliquer sur les prunes u

 

Village Précédent

Village suivant

t Retour carte